Tchernobyl

URSS, 25 avril 1986
Tchernobyl

En 1985, la Guerre Froide entre les États-Unis et l’URSS est à son apogée, lorsque Mikhaïl Gorbatchev est nommé Premier Secrétaire du Parti Communiste Soviétique. Il lance alors un vaste programme de réformes connu sous le nom de Perestroïka, la Reconstruction.

Mais l’accident nucléaire de Tchernobyl survenu le 26 avril 1986 va en quelques secondes tout bouleverser et porter un coup majeur à l’effondrement du Bloc Communiste.

Ce premier accident de niveau 7 sur l’échelle internationale des événements nucléaires est rapidement attribué à la vétusté de l’industrie soviétique et ne remet pas en question l’énergie atomique. Lors du survol du nuage radioactif au-dessus de l’Europe, l’impact sanitaire est systématiquement minimisé par tous les gouvernements.

Il faudra attendre le 11 mars 2011 et le second accident de niveau 7 à la centrale japonaise de Fukushima pour que des gouvernements envisagent sérieusement d’abandonner l’énergie nucléaire.

Uchroniques

Uchroniques

Uchroniques

Uchroniques

Uchroniques

Uchroniques

Uchroniques

Uchroniques